http://presque-rien.net/files/gimgs/3_votth.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/3_vortrait01-par-nicolas.jpg
VO par Nicolas Lieber,
http://presque-rien.net/files/gimgs/3_vortrait02-par-marie.jpg
Marie Taillefer,
http://presque-rien.net/files/gimgs/3_vortrait03-par-lea.jpg
et Léa Crespi.

Virginie Otth est photographe et plasticienne, née en 1971 à Lausanne.
Elle est diplômée de l’école de photographie de Vevey, résidente à FABRICA et aux Diagonales de Royaumont (Paris) et, enfin boursière lauréate de la New-York Film Academy. Durant ses années new-yorkaises, elle se détourne du film et du 16mm pour travailler dans une banque d’images scientifique. Depuis, son intérêt pour la science et son rapport à l’image l’accompagneront régulièrement.
Depuis les années 2000, elle enseigne la photographie au CEPV à Vevey, puis à la HEAD de Genève. (depuis 2006)
Elle poursuit une démarche personnelle basée sur le questionnement du « regard posé sur » et du médium photographique, ses pièces sont montrées notamment par le Musée de l’Elysée (pour son exposition sur le portrait), au Photoforum Pasquart pour son exposition « Définitions », au New York Photo Festival 09, à Circuit (Lausanne) avec son installation: « …et des poussières » ou à la Kunsthalle de Lucerne pour son projet « Sabine equation ».
Elle est membre fondatrice de l’association standard/deluxe depuis 2005, lieu d’expérimentation et d’exposition pour l’image contemporaine à Lausanne .Elle obtient son Master en arts visuels à l'ECAV en 2014 avec un travail théorique sur la perception visuelle et plus précisément le rapport entre le système optique et notre cerveau.
Ces dernières années, ses recherches s’articulent autour de « la matérialisation d’une image dans l’espace » ou de « comment l’image devient objet ».

Curriculum en français