“les coupures” est un travail sur les images prétextes, un support de journal pour une image qui ne donne aucune information sur le sujet de l’article. Un paysage par défaut. Une image pour mettre une image. Ce qui m’intéresse c’est que ces images nous renvoient à la représentation du paysage. La place donnée à l’imagination s’attache à la légende et ces paysages deviennent support à toutes sortes de rêveries, fantasmes ou cauchemards. Comme des décors de théâtre, des “establishing shots” de cinéma, des peintures romantiques.

http://presque-rien.net/files/gimgs/15_paysage03.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/15_paysage04.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/15_paysage05.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/15_paysage07.jpg