"Circuit" au musée Jenisch: collaboration avec Adrien Cater : la reproduction fidèle d'une image dont personne n'a jamais vu l'original...2 tirages photographiques 100 x 91 cm, interventions bleues, 2005 Photographe attitrée de Circuit, Virginie Otth offre par son travail des archives visuelles aux expositions. Avec Adrien Cater, elle est invitée par Circuit à réfléchir sur le thème de la reproductibilité photographique, sur ses limites et son caractère arbitraire. Ils abordent ici le thème de la charte de couleur, comme mesure chromatique de référence absolue. La première image de la surface de Mars diffusée après que le vaisseau Viking Lander 1 s’y était posé le 20 juillet 1976 montrait un paysage avec un ciel bleu - comme sur terre -, alors que le ciel de Mars est rouge beige. L’erreur fut rapidement corrigée par la NASA. Elle était due à une faute de calibrage de l’appareil photographique électronique du vaisseau. Il est possible que sur Mars, la charte de couleur ait été faussée par le dépôt de poussières rouges omniprésentes : en se référant à un gris désormais teinté de rouge, l’image aurait pris une dominante cyan (par contre-correction), donnant ce ciel bleu. Cet épisode a généré à des développements pseudo-scientifiques et autres théories du complot qui entourent les anecdotes de la NASA. Etant donné que personne n’est encore jamais allé sur Mars, la question qui se pose est celle de la reproduction fidèle d’une image dont personne n’a jamais vu l’original. Fanzine Circuit, pp. 8-11

http://presque-rien.net/files/gimgs/21_chartes01.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/21_chartes03.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/21_chartes04.jpg
http://presque-rien.net/files/gimgs/21_chartes02.jpg